• Du chasseur au cycliste

    Comme nous l'avons déjà vu, la date d'incorporation d'Irénée n'est pas lisible sur sa fiche matricule. Nous savons juste que le 24 avril 1913 il était chasseur de 2e classe au 12e bataillon de chasseurs à pied. Nous ne savons pas s'il était volontaire pour ce type d'arme ou s'il y est allé par le hasard de la conscription. Il a été intégré au groupe cycliste de Lyon le 2 octobre 1913, incorporé au groupe cycliste de la 6e division de cavalerie à compter du 1er octobre 1913, et au 99e RI à la même date pour des raisons administratives, d'où sa double appartenance.

    De fait les groupes cyclistes des divisions de cavalerie ont été créés le 1er octobre 1913 par l'armée française, à partir des meilleurs éléments des bataillons de chasseurs à pied. Ces groupes étaient composés d'environ 400 hommes sous les ordres d'un capitaine et de plusieurs officiers et sous-officiers.

    Des soldats choisis, un entraînement adapté, bref des hommes prêts au combat, cela ne vous rappelle-t-il pas les commandos d'aujourd'ui ? Je vous laisse juge de la réponse.

    Pour en savoir plus sur l'histoire des groupes cyclistes de la guerre et sur les hommes qui les composent vous pouvez compulser l'excellent site ci-après «forum les chasseurs cyclistes».Vous pouvez même vous y inscrire, je l'ai fait.

    Après l'avoir parcouru peut-être aurez-vous comme moi l'impression qu'à l'entrée en guerre Irénée n'était pas un simple "bleu" lancé dans l'inconnu mais un soldat aguerri prêt à en découdre, dont le destin était largement tracé ...

    « La bicyclette pliante "Gérard"Quelques photos de bicyclettes de la guerre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :